Entretien d’embauche : le top 10 des questions

Questions classiques ou questions pièges, découvrez le top 10 des questions les plus posées lors d'un entretien

Pour décrocher un poste, vous ne pourrez pas échapper au traditionnel entretien physique ou téléphonique. Durant cette étape importante du processus de recrutement, le recruteur pose de nombreuses questions afin de tester la capacité de raisonnement du candidat, mais aussi de mettre en lumière ses points forts et ses points faibles. Lors de l’entretien de recrutement, certaines questions posées sont incontournables, indépendamment de votre profil ou de votre expérience professionnelle. Si elles peuvent paraitre classiques, une bonne préparation reste néanmoins essentielle pour les aborder sans stress et ne pas commettre d’erreurs. Découvrez les principales clés et quelques bonnes astuces pour mettre toutes les chances de votre côté dans notre top 10 des questions les plus posées en entretien ! 

1. Parlez-moi de vous 

« Parlez-moi de vous » ou « pouvez-vous vous présenter » est généralement la première question posée en entretien de recrutement. Votre interlocuteur attend en général une présentation succincte et chronologique de votre parcours professionnel. Il s’agit pour lui de valider les informations mentionnées sur votre curriculum vitae. Si vous êtes un jeune cadre, la meilleure façon de répondre est d’évoquer en premier lieu votre formation pour présenter ensuite votre dernier emploi en détails, sans oublier vos éventuels stages. En revanche, si vous êtes un cadre expérimenté, le recruteur s’attend à une présentation plus simple et résumée des principaux postes occupés en insistant seulement sur les expériences les plus importantes en fonction du type de poste auquel vous avez postulé.

2. Que savez-vous de notre entreprise ? 

Hormis si vous êtes reçu par un cabinet de recrutement, l’entreprise auprès de laquelle vous postulez s’assurera de l’intérêt que vous lui portez. Les recherches effectuées avant l’entretien ou lors de la rédaction de votre lettre de motivation vous seront alors d’une grande aide. Que vous soyez jeune cadre ou cadre expérimenté, il faut toujours vous présenter en entretien en ayant une connaissance globale de l’entreprise, de son organisation, de sa culture, de ses valeurs, de son activité principale, voire même du service que vous souhaitez intégrer.

3. En quoi le poste à pourvoir vous intéresse-t-il ?  

En posant cette question, le recruteur cherche à vérifier la motivation du candidat. C’est le moment de signifier votre intérêt pour le poste en vous appuyant sur des éléments concrets. Si l’entretien a été sérieusement préparé, vous avez déjà probablement fait correspondre les missions listées dans l’annonce avec des projets ou dossiers qui vous ont stimulé lors de vos derniers postes. 

4.Exposez-moi un projet professionnel dont vous êtes particulièrement fier et inversement 

Il s’agit là d’une déclinaison de la question sur les qualités et défauts. Au travers d’un projet particulièrement réussi à vos yeux, mettez en avant vos points forts aussi bien comportementaux (soft skills) que techniques. Le recruteur souhaite ici savoir si le candidat aime le travail en équipe, s’il a une personnalité de leader, s’il est force de proposition, ou capable de dépasser des situations complexes par exemple. Pour vos points faibles, parler d’ « axes d’amélioration » plutôt que de « défauts », tout en veillant à respecter un certain degré d’honnêteté. 

5. Comment envisagez-vous votre carrière ? 

Cette question fait partie des questions pièges en entretien d’embauche. Elle permet de déterminer si le candidat s’est fixé des objectifs à long terme. Il faut à la fois rester humble mais aussi montrer que vous avez suffisamment d’ambition pour vous projeter dans le temps. Il faut également que vos objectifs professionnels soient en adéquation avec les possibilités d’évolution offerte par l’entreprise afin que votre interlocuteur puisse se projeter avec vous. Renseignez-vous alors via le site de l’entreprise par exemple ou en effectuant quelques recherches sur les réseaux sociaux professionnels. Et n’hésitez pas à poser en entretien la question des évolutions possibles du poste. 

6. Pourquoi êtes-vous le candidat idéal ? 

Par cette simple question, le recruteur s’assure que vous avez bien compris les missions et les enjeux du poste à pourvoir. Il est conseillé d’évoquer des exemples de projets ou de réalisations qui font appel aux compétences recherchées. Prouvez votre motivation en vous projetant dans le poste proposé au travers de missions réalisées lors des expériences les plus significatives de votre carrière. Faites attention toutefois à ne pas faire preuve de trop de confiance, même si vous pensez avoir toutes les compétences requises pour obtenir le poste et répondre au besoin de l’entreprise. 

7. Êtes-vous un leader ?

Le recruteur attend ici des cas concrets où vous avez dû faire preuve de leadership. Vous avez été chef de projet sur un dossier difficile et avez réussi à le mener à bien grâce à vos qualités relationnelles ? Vous avez dû faire preuve d’un réel sens de la communication pour annoncer à votre équipe des changements organisationnels ? Prouvez votre leadership en cherchant dans votre expérience passée les meilleurs exemples.>> A lire aussi : Les 10 qualités d’un vrai leader

8. Parlez-moi de votre ancien employeur

N’y voyez aucun piège. Il s’agit là de dresser un bilan des aspects positifs de votre ancien poste. Soyez le plus factuel possible en énumérant les compétences acquises, les relations avec vos anciens collègues, les réalisations d’équipe… Le recruteur cherche simplement à connaître l’expérience que vous avez pu acquérir au sein de la structure. Ne dénigrez en aucun cas votre ancienne entreprise ou votre ancien chef, c’est en général assez mal perçu et peut être un frein pour les prochaines étapes du processus de recrutement.

9. Quelles sont vos prétentions salariales ? 

Pour cette question délicate et fréquente, plutôt qu’un chiffre précis, il vous faut définir une fourchette salariale : estimez le salaire minimum pour lequel vous accepteriez la mission, et le montant maximal auquel vous pensez pouvoir prétendre. Basez-vous sur des éléments concrets : votre expérience, votre profil, votre salaire actuel ou celui de votre dernier poste, sans oublier les avantages annexes tels que les primes et éventuellement la part variable. >> Vous souhaitez connaître votre valeur sur le marché ? Consultez notre étude de rémunérations

10. Avez-vous des questions ?

Il s’agit souvent de la dernière question posée en entretien de recrutement. Il appartient au candidat de poser au recruteur toutes les questions restées en suspens. Privilégiez les interrogations montrant votre intérêt et votre curiosité pour le poste : environnement de travail, organisation de l’équipe, journée type, etc. C’est également l’occasion de demander quelles seront les prochaines étapes si votre candidature est retenue. Enfin, gardez à l’esprit que  toutes ces questions ne s’apparentent pas uniquement à un rendez-vous en face à face et qu’elles pourront donc vous être posées lors d’un entretien téléphonique ou vidéo. 

Vous passez en entretien d’embauche ? Consultez également nos conseils pour bien négocier votre salaire à l’embauche. 

Vous êtes en recherche d’emploi ?

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *